Lucide Sapiens Martinique

Kouli ou Indiens de Martinique que devons-nous dire ?

Kouli ou Indiens de Martinique que devons-nous dire ?

Ads

Actualité historique de Martinique | 28 novembre 2014 | article précédent l site web 

 

Crédit photo voir lien

 

Kouli ou Indiens de Martinique que devons-nous dire ? 

 

Saki an kouli ? Qu’est-ce que qu’un kouli ?

Kréyol : Moun yo ka kriyé Kouli sé désandan zendiyen Lend kité vini Matinik poutésa ranplasé Afriken asou bitasion kann lè leslavaj bout.  Yo té pasé kontra épi bétjé Matinik pou yo té koupé kann bayo. É yo té dwèt ritounen an péyi yo lè kontra yo té fini. Mé malérèzman yo pa jen viré pati.  An final di kont sé zendiyen an rété Matinik yo mélanjé kô yo épi Matinitjé. Ref : Comment parler le créole Martiniquais 

 

Français : Les Kouli sont les descendants des Indiens venus à la  Martinique après l’abolition de l’esclavage pour remplacer les Africains à la coupe de la canne à sucre sur les plantations. Ils avaient un contrat de travail avec les propriétaires terriens afin de couper la canne sur leurs plantations. Ce contrat stipulait qu’ils devaient retourner en Inde une fois. Malheureusement, ils n’ont jamais pu retourner en Inde. Finalement ils sont restés en Martinique et ce sont mélangés à la population locale.

 

A ki moman yo rivé Matinik ? Quand sont-ils arrivés en Martinique ?

Après avoir quitté L’Inde par bateau avec l’objectif de travailler et de retouner en Inde. L’arrivée des premiers Indiens de la Martinique débute précisément à Fort-de-France à l’embouchure du canal Levassor en 1853. Puis ils ont été conduits sur les différentes habitations où ils devaient couper la canne.  

 

Kouli ou Zendiyen Sa fok nou di ?  Kouli ou Indiens que devons-nous dire ? 

*Matinik pani Zendiyen. Je pense qu’appeler « Indiens » les descendants des premiers Indiens arrivés à la Martinique en 1853 n’est pas un terme approprié. Bien qu’ils aient réussis au fil des siècles à se transmettre un certains nombres de valeurs culturelles et de coutumes ancestrales. Le juste mot est «  Martiniquais ». Il y a en Martinique des Martiniquais d’origine Indienne, d’origine Indienne. Je pense qu’il est plus juste de voir les choses sous cet angle. D’ailleurs beaucoup de Martiniquais d’origine Indienne ne sont jamais allés en Inde. Et n’iront peut être jamais.

 

Matinik pani Zendiyen. La culture dominante en Martinique est la culture d’origine Africaine et non Indienne. Notre mode de vie n’est pas calqué sur celui de l’Inde mais sur l’apport culturel Africain.  

 

Matinik pani Zendiyen. Il est préférable de rappeler au Martiniquais qu’il est un peuple. Dire qu’en Martinique qu’il y a des « Indiens », c’est à mon avis créer une scission au sein d’une société n’ayant toujours pas résolu ses problèmes identitaires. Dire qu’il y a des « Indiens » en Martinique c’est une fois de plus tourner le regard des Martiniquais vers l’extérieur. Lui dire qu’ailleurs c’est meilleur (sans être schizophrène) pendant que d’autres s’occupent de prendre possession de ce qui nous appartient. « Ailleurs c’est mieux ».     

Matinik pani Zendiyen. Quant au mot «  Kouli », il est aussi originaire de l’Inde et désigne une caste inférieure du pays.  Mais en Martinique, j’ai toujours entendu ce mot être utilisé pour désigner les personnes au phénotype Indien de façon amicale ou affectif. Le terme Kouli est en aucun cas péjoratif en Martinique. Aujourd’hui certaine personne estime qu’il est dévalorisant de les appeler « Kouli ». Ce mot est utilisé en Inde. Et ceux qui font parti de la caste des « cooli » sont jugés inférieurs. Tandis qu’en Martinique il valorise.

 

Le génie Martiniquais c’est d’avoir transformé le Negatif en Positif.

Je ne vois vraiment pas pourquoi nous ne pourrions pas continuer de nommer les Martiniquais d’origine Indienne « Kouli » ?   

 

Voilà ! Sé konsa man ka wè sa ! Voici ce que je pense. J’espère vous avoir éclairé et vous laisse réfléchir.  

 

An lót soley ! 

* Matinik pani Zendiyen = En Martinique il n'y a pas d'Indiens. 

 

Le documentaire d'opinion 

 

Titre : Kouli ou Zendiyen Matinik sa pou nou di ?

Durée : 5 mn 30

Réalisateur : David GAGNER-ALBERT

Genre : Documentaire d’opinion

Année : Novembre 2014

 

Résumé : Dans un premier temps, le documentaire retrace l’arrivée des premiers Indiens à la Martinique entre 1853 et 1884.  Dans un second temps, le réalisateur répond à la question posée dans le titre.  

 

Bilan de l’immigration Indienne de 1853 à 1884

*Arrivés : 24 509

Naissance : 3966

Total : 29 475

Morts : 11 944

Rapatriés : 4260

Total : 16 204

* Source : La Martinique de 1848-1870 ; Auteur : Raymond Renard ; CUAG N°12

Le solde des Indiens vivants à la Martinique en 1884 est 13 271 avec 5079 engagés et 8192 libérés de leurs engagements.

Quelques noms Martiniquais d'origine indienne :

- Naroyanin

- Ramassamy

- Letchimy

- Moutoussamy

- Nayaradou

- Nayaranin

- Rangassami

- VĂ©layoudon

- Sacarabany

- Kichnama

Kouli ou Indiens de Martinique que devons-nous dire ?

Texte et et responsable d'Ă©dition : David Gagner-Albert

☎ lucidesapiens@rocketmail.com

N° Siret 504 738 345 RM 972

Partager cet article

Repost 1

Commenter cet article

Virapatrin 26/05/2015 00:33

AprĂšs que la France ait dĂ©niĂ© son identitĂ© aux peuples des DOM TOM voilĂ  que les peuples des DOM TOM nie aux peuples leur identitĂ©. Une identitĂ© indienne reste dans les DOM TOM que ça ne vous plaise ou pas. Et si ces indiens choisissent l'inde, c'est un droit inscrit dans le droit universel de chacun d'aimer, de connaĂźtre et mĂȘme de rallier son pays d'origine

Virapatrin 27/05/2015 16:48

Monsieur Gagner-Albert, vous m'ĂȘtes bien sympathique car plein de bonne volontĂ© et d'une expression agrĂ©able. Il n'est pas moins rĂ©pĂ©titif de dire que les indiens de descendance n'en sont pas moins des indiens s'ils l'ont dĂ©cidĂ©. Je suis indien de l'Ăźle de La RĂ©union et mon pays est l'Inde car je l'ai choisi. Les indiens de la RĂ©union reprĂ©sentent 1/4 de l'Ăźle notre rĂ©veil identitaire est fort et certains d'entre nous ont la libertĂ© universelle de choisir leur pays et leur identitĂ©. Et je regrette Ă©galement que vous rameniez tout Ă  la nĂ©gritude, car vous vous placez dans une dichotomie noir/blanc sur la planĂšte ce qui n'est pas le cas. PremiĂšrement parce que les blancs ne sont pas blancs et qu'ils appellent tout ce qui a 1/1000Ăšme de diffĂ©rence de teint, des « non-blanc », donc leurs propres critĂšres de blancheur est d'une incohĂ©rence enfantine puisque les français du sud, une grande partie des espagnols, des italiens et des grecs ne seraient pas blancs selon leur stricte dĂ©finition, alors qu'ils sont largement admis comme blancs. Des anglais et des allemands mĂȘme n'ont pas la couleur blanche.

DeuxiĂšmement, la plupart des antillais ont du sang blanc mais jouent le jeu dans lequel les "blancs" ont bien voulu les cantonner, c'est Ă  dire le jeu de la nĂ©gritude. L'essentiel des antillais sont des mĂ©tis donc avec des origines blanches parfois mĂȘme majoritaires, mais l'oeil du "blanc" ne voit pas la "blancheur", donc un blanc avec 20% d'origine noire n'est plus un blanc mais un noir ce qui est ridicule pour eux comme pour la personne qui se fait enfermer dans un dĂ©ni de sa propre identitĂ© (80% blanche).

Par consĂ©quent il est donc inexact de qualifier les gens par leur couleur de la peau c'est un rĂ©flexe d'occidental, comme d'indien sĂ»rement. Les indiens blancs ou noirs sont proches gĂ©nĂ©tiquement cela a Ă©tĂ© prouvĂ© par de nombreuses Ă©tudes gĂ©nĂ©tiques qui les ont rapprochĂ© Ă©galement des europĂ©ens et des arabes. Une mĂȘme famille donc avec une grande diversitĂ© de couleur de peau. Cela relativise donc fortement la blancheur de la race blanche de comprendre que leur cousins du sud de l'Inde sont noirs. Ainsi il est un terme imparfait mais plus appropriĂ© qui est « de type caucasien » pour dĂ©signer les populations d'europe, d'Afrique du Nord, du Moyen-Orient et d'Inde.

Vous comprendrez donc que l'idée de la négritude qui découle de la douleur de l'esclavage et de l'enfermement des blancs dans un dénigrement de l'autre et leur enfermement dans leur incohérence ainsi que leur fermeture sur le monde par un sentiment de supériorité que seuls les faibles adoptent, tout ceci ne correspond pas à la culture indienne et il faut éviter les raccourcis faciles. Les indiens des Antilles comme de l'océan indien ont le droit à leur identité et ne faites pas comme les français à trouver des arguments de maniÚre à réprimer les identités. Sortez justement de ces moules de pensée dans lesquels ils nous ont enfermés.

Je vous remercie Ă©galement de votre attention.

Bien cordialement

√ David GAGNER-ALBERT 26/05/2015 18:13

Bonjour Virapatrin !

Bienvenue sur mon site et merci pour l'intĂ©rĂȘt que vous accordez a cet article.

Pour vous rĂ©pondre, a aucun moment, je ne nie l'identitĂ© ou un quelconque apport culturel Indien Ă  la Martinique. ( ➀ Je n'aime pas vĂŽtre terme DOM TOM, aucun peuple ne se nomme DOM TOM ).

Ecoutez bien la vidéo. Ce n'est pas de l'identité dont je parle. C'est la dénomination INDIEN qui ne correspond pas à la réalité du pays.

Vous ĂȘtes tout Ă  fait d'accord que l'on ne peut pas ĂȘtre un INDIEN en MARTINIQUE ? C'est absurde ! Il y a des descendants d'Indien en Martinique. Et NON des Indiens. Vous voyez ! La culture DOMINANTE n'est pas la culture INDIENNE.

Autrefois nous appelions les personnes de type Indien "kouli" et cela ne dĂ©rangeait personne en Martinique. C'Ă©tait affectueux mĂȘme valorisant ! Aujourd'hui certaines personnes de type Indien veulent ĂȘtre considĂ©rĂ©e comme des Indiens en Martinique. Je persiste et je dis que cela n'a pas de sens.

Voilà ! J'espÚre que vous m'avez compris. Ce n'est pas une question d'identité mais d'appellation qui me dérange. Je pense aussi que le fait de vouloir se faire appeler Indien c'est aussi une façon pour ces personnes de nier leur " Négritude ". Je vous rappelle qu'il y a des Indiens Blancs et des Indiens Noirs.

➀ Les Indiens venus travailler en Martinique Ă©taient des noirs. Les "coulis" sont des Noirs comme la majoritĂ© des Afro-Martiniquais. Vous voulez ĂȘtre appelĂ©s Indiens par peur de vos origines Africaines aussi !

➀ Je rĂ©pĂšte c'est vĂŽtre NĂ©gritude qui vous fait peur. Vous voyez ! Vous ĂȘtes d'accord que nous tous dans le mĂȘme bateau. Nous sommes arrivĂ©s par le mĂȘme bateau et par le mĂȘme canal ; " la mer " .

Merci pour vÎtre compréhension.

Agréer Virapatrin mes respectueuses salutations.

une martiniquaise 08/01/2015 14:09

Je ne suis pas d'accord pour le fait que notre culture est basée uniquement sur le mode de vie africain ... Les indiens d'Inde nous ont apporté quelques éléments de leur culture dans notre culture créole actuelle il ne faut pas le négliger.
Cordialement

Administrateur 09/01/2015 18:18

Bonjour " Une Martiniquaise " ! Merci pour l'intĂ©rĂȘt que vous avez portĂ© Ă  cet article.
En aucun cas je ne nie l'apport culturel des "Indiens" Ă  la culture Martiniquaise.
Ecoutez la vidĂ©o, relisez ! En fait je pointe du doigt le fait que certains Martiniquais veulent absolument se faire appeler Indien. MĂȘme s'il on le phĂ©notype Indien il reste des Martiniquais. Je pense qu'il est prĂ©fĂ©rable aussi de dire " Kouli " c'est affectif !
J'espĂšre que vous m'avez un peu mieux compris cette fois-ci !

A bientĂŽt !

Vous pouvez vous abonner Ă  mon site et rester au courant de mes publications.