Lucide Sapiens Martinique

Le bilan du carnaval 2015 en Martinique

Le bilan du carnaval 2015 en Martinique

Actualité culturelle Martinique | Edité le 21 février 2015 | article précédent | Proposition cciale

Le bilan culturel du carnaval 2015 en Martinique 

 

Le carnaval 2015 : un sakré Gran Chawa

Cette année 2015, à l’instar du Père-Noël qui revient chaque année avec des cadeaux dans sa hotte (bien que je ne sois pas très Noël, je préfère le carnaval). Sa majesté Vaval revenu sous les traits d’une algue « sargasse »  avait décidé d’emmener avec lui ou plutôt de chawayé avec lui une excellente ambiance de vidé.

 

Le dimanche gras : 

Le dimanche gras, les carnavaliers sortis des quatre coins cardinaux ont pu découvrir le nouveau visage de Vaval. J’ai noté dès le premier jour, la présence de nombreux touristes qui s’est amplifié les jours suivant avec des paquebots de croisière appareillés à la pointe Simon. L’atmosphère générale était déjà très bon enfant sans être monotone. Les groupes habituels se sont présentés avec leurs nouveaux costumes. J’ai aussi noté l’apparition de nouveaux petits groupes qui ont certainement de l’avenir. Et puis bien sûr les bwadjaks de carnaval étaient comme d’habitude au rendez-vous. Des bwadjaks très belles mais avec un peu trop de graffitis je trouve. (Voir point faible du carnaval 2015) ⬇   

 

Lundi Gras : Le mariage burlesque n’a plus rien de burlesque. 

Le lundi gras qui est généralement le jour des mariages burlesques n’a pas vu beaucoup de mariés dans les rues de la capitale. Je n’ai aperçu que deux couples. Je pense que le mariage burlesque du carnaval de la Martinique est en train de vivre ses dernières années. Zafè mariaj burlesk lé lendi gra ka pasé di mod.  A mon avis, c’est à cause de la Loi sur le mariage pour tous. Le mariage burlesque n’a plus rien de burlesque. Je pense que nous devrions commencer à chercher une nouvelle idée pour remplacer les mariages burlesques le lundi gras. Ne pensez-vous pas ? Sinon, les groupes et les chars qui son restés dans la capitale ont animé la ville comme il se doit.   

    

Mariage burlesque de la Martinique le lundi gras 2015. N'est plus ce qu'il était !

Mariage burlesque de la Martinique le lundi gras 2015. N'est plus ce qu'il était !

Mardi Gras : Kassav et son Gwan Chawa a fait  un vidé comble 

Mardi Gras est généralement le jour des diables rouges ou papa djab. Tout papa djab té déwo mardi gra. Tous les diagles rouges étaient présent. Mais ce qui a incontestablement marqué ce mardi là, c’est la performance carnavalesque du groupe de ZOUK Martinico-Guadeloupéen  KASSAV avec son char le «  Gwan Chawa ». Man wè sa andidan dé zié mwen ! J’ai vu le phénomène de mes propres yeux. Kassav anni chayé moun dèyè-i kon saka ékri-a. Comme était son but, le groupe Kassav a drainé, chawayé un paquet de carnavaliers derrière son char. Vous auriez juré voir un toufé yenyen.  Moun téka fè chyen dèyé Kassav !

 

Des milliers de carnavaliers se sont laissés "chawayé" par l'ambiance Kassav !

Des milliers de carnavaliers se sont laissés "chawayé" par l'ambiance Kassav !

Moun moun an lari-a !

Moun moun an lari-a !

Annonce : Achetez la toile imprimée Mardi Gras 2015 en souvenir. En vente sur la boutique Lucide Sapiens. Je clique !  ★★★★

 

Les carnavaliers ont suivit le char du « Gran Chawa »  et dansé sous la direction du chanteur Jean-Philippe Marthély, Joelyne Beroard, Jacob Desvarieux, Jean-Claude Naimro, sans oublier le bassiste aux doigts d’or Georges Décimus. Tous le monde était en rouge comme le veut la tradition. Téni moun dèyè char Kassav la dépi pakoté imèb lamutialité rivé chis pakoté imèb latriyum. La foule chaude comme du siwo battery partait depuis l’immeuble de la Mutualité à Fort-de-France jusqu’aux abords de l’Atrium. Kassav et son Gwan Chawa a fait vidé comble.

 

Annonce : Achetez le mug collector en souvenir du carnaval 2015 sur la boutique Lucide Sapiens ★★★★  

Ci-dessus ; le vaval 2015 symbolisait une algue sargasse !

Ci-dessus ; le vaval 2015 symbolisait une algue sargasse !

Mercredi-des-cendres

Nous avons appris la nouvelle le matin même. Vaval 2015 venait de nous quitter après seulement  3 jours de vidé. Bien que je m’y attendais déjà, j’ai du préparer mon linge pour rendre à sa majesté un dernier hommage. Le cortège carnavalesque était noir et blanc de monde comme le veut la tradition Martiniquaise. Les veuves de Vaval, les diablesses, les nèg gwo siwo, les touloulou, les groupes à pied, les travestis….tous étaient là pour accompagner Vaval à se dernière demeure. J’ai aussi retenu la remarquable performance du groupe MOZAÏKO de Guy Vadeleux avec en invité l’artiste Joko. A l’instar de Kassav le mardi gras, le groupe MOZAÏKO à lui-aussi chauffé à blanc le paquet de carnavalier qui suivait le char du « Gwan Chawa ». Tout moun-an téla. Pako osi téla. Tout le monde était là. Pako aussi était là.

 

Annonce : Achetez le mug collector Vaval 2015 « Sargasse » en souvenir du carnaval 2015 ★★★★

      

Des revendications culturelles aussi !

Des revendications culturelles aussi !

Les nèg et nègrès gwo siwo ont joué le jeu comme d'habitude !

Les nèg et nègrès gwo siwo ont joué le jeu comme d'habitude !

Une bwadjak à l'image d'Aimé Césaire. Une réussite !

Une bwadjak à l'image d'Aimé Césaire. Une réussite !

Le groupe de carnaval les Monnervilistes était là toujours avec un style unique !

Le groupe de carnaval les Monnervilistes était là toujours avec un style unique !

La Reine 2015 du carnaval de la Martinique

La Reine 2015 du carnaval de la Martinique

Finalement c’est vers 19 heures pendant que je courais le vidé derrière le groupe les «  Monnerviliste » Ref article  dénommé cette année NABILA  que Vaval à été incinéré sans la moindre intimité. Personnellement, je n’ai pas assisté à ses funérailles car j’étais trop occupé à chanter et danser au son du tambour, des chachas, ti-bwa, kôn lanbi et autres caisses-claires comme l’a fait Caroline.  Ref article : Caroline va courir le vidé sans la permission de ses parents…

 

Le point faible du carnaval 2015 :  

Daprè sa mwen ka wè ! D’après ce que je vois, le point faible du carnaval se situe au niveau des bwadjaks. Elles sont très belles. Mais d’année en année il commence à y avoir un manque d’originalité. Il y a trop de graffitis sur nos bwadjak de carnaval et pas assez de transformations des véhicules comme on a pu le voir dans le passé. Je trouve que le graffiti est en train de tuer les bwadjak comme la Loi sur le mariage pour tous à tuer le mariage burlesque de la Martinique. Trop de graffitis tuent les bwadjaks de carnaval.  Pensez-y !

 

En conclusion : cette année nous a chawayé un très bon carnaval qui est à refaire. Je me demande bien que nous réserve, que va nous chawayé le carnaval 2016 ? Pas vous ? Que pensez-vous !

 

Ma note pour ce carnaval 2016 : ★★★★★/5

 

An lót soley ! 

 

 

Texte et responsable d'édition : David Gagner-Albert 

N° Siret : 504738345RM972

☎ : lucidesapiens@rocketmail.com

⛔ Utilisation des photographies sur demande. Voir CGU 

Partager cet article

Repost 1

Commenter cet article