� Le quartier Tracée Trinité en Martinique une terre d'accueille

Yé krik, yé krak.

Combien d’entre vous  se sont dĂ©jĂ  rendu au moins un fois de leur vie au quartier La TracĂ©e en Martinique ? Ou vous en avez certainement dĂ©jĂ  entendu parler ?  Vous oui ! Vous Non ! Lisez-plutĂŽt


Je suis David GAGNER-ALBERT artiste-blogger Martiniquais.

Aujourd’hui est un jour spĂ©cial pour moi. Et pour vous aussi. Vous verrez. Pour cause, je vais vous faire dĂ©couvrir un quartier qui est cher Ă  mon cƓur.

Il est dans mon cƓur. Andidan tjĂš mwen ! Vous vous doutez bien que je vous amĂšne Ă  dĂ©couvrir le quartier de mon enfance. La TracĂ©e de ma destinĂ©. Vous allez dĂ©couvrir un quartier extraordinairement accueillant. Une « Bonne Manman Â» Martiniquaise le quartier La TracĂ©e. Vous verrez pourquoi ? Vous voulez savoir. Vous lisez avec attention ce qui va suivre.  

OĂč se trouve le quartier La TracĂ©e en Martinique ?

Je me demande bien pourquoi tant des personnes parcourent des kilomĂštres pour venir voir le quartier TracĂ©e ? Je ne comprends pas et je suis curieux de savoir et vous aussi.   

Imaginez  le quartier La TracĂ©e. C’est comme l’air. Vous voyez. Bienvenue ! Contrairement Ă  ce que vous pourriez imaginer, le quartier TracĂ©e n’est pas une simple TracĂ©e. Un chemin qui pourrait vous conduire je ne sais oĂč. La TracĂ©e est un grand quartier situĂ© dans la commune de TrinitĂ©. Le quartier TracĂ©e c’est en pleine campagne Martiniquaise. Le quartier est boisĂ©, entourĂ© de nombreux arbres grands comme ça (mahogany, bambou, fromager, arbre Ă  pain) et des fleurs qui poussent partout comme vous pouvez le voir. C’est la campagne profonde devant comme derriĂšre. C’est en allant vers la ville du Gros-Morne, La TracĂ©e.

D’ailleurs, le quartier TracĂ©e est fendu en deux comme un coco sec ; une noix de coco. Vous voyez. Parce que vous pouvez trouver deux sortes de TracĂ©e. Il y a La TracĂ©e TrinitĂ© et La TracĂ©e Gros-Morne. Yonn paka alĂ© san lĂłt. L’une ne va pas sans l’autre. C’est Ting avec Bang comme dirait ma grand-mĂšre Sinette.   

� Le quartier Tracée Trinité en Martinique une terre d'accueille

TracĂ©e TrinitĂ© et TracĂ©e Gros-Morne ; des terres jumelles

Le quartier TracĂ©e TrinitĂ© et TracĂ©e Gros-Morne sont nĂ©s du mĂȘme berceau. Ce sont deux quartiers jumeaux. Le passage du territoire de la ville de TrinitĂ© Ă  celui du Gros-Morne peut se faire en deux temps et trois mouvements je vous dis. MĂȘme Ti-Sonson le Martiniquais le plus populaire de la Martinique pourrait s’égarer ; se perdre entre TracĂ©e Gros-Morne et TracĂ©e TrinitĂ©. Certains TracĂ©ens (habitants de TracĂ©e) peuvent avoir leurs cuisines Ă  TracĂ©e TrinitĂ© et leurs chambres Ă  TracĂ©e Gros-Morne. Vous voyez. C’est drĂŽle comme situation. Mais c’est aussi ça La TracĂ©e de mon cƓur.

Histoire du quartier La Tracée

Pour moi (David GAGNER-ALBERT), La TracĂ©e est une Bonne Manman Martiniquaise. Elle a une personnalitĂ© comme vous ne pourriez jamais l’imaginer. Elle est douce, tendre et gentille La TracĂ©e. La vie au quartier TracĂ©e c’est comme du sucre saucĂ© dans du miel. La vie y est douce et agrĂ©able je vous dis. C’est moi qui vous le dis. L’air y est pure cristalline comme l’eau de sa riviĂšre.  

D’ailleurs c’est lĂ , Ă  TracĂ©e que le BON DIEU vient se reposer quand il est fatiguĂ©. Et oui ! C’est vrai.

Je ne sais pas d’oĂč est-ce qu’il tire ce nom de « La TracĂ©e Â» mon quartier. Mais je sais qu’il fait parti de la TracĂ©e de ma destinĂ©e. Parce que, je suis nĂ© a TracĂ©e. Je suis un enfant du quartier La TracĂ©e. Le quartier TracĂ©e m’a portĂ© et bercĂ© dans son ventre comme un petit bĂ©bĂ©. Le quartier La TracĂ©e m’a vu aller Ă  l’école pour la premiĂšre fois de ma vie. Il m’a aussi vu «La premiĂšre fois que je suis allĂ© dans un zouk Â». Vous voyez. Et je vous assure pas peut ĂȘtre que je ne suis pas son seul enfant. Les mauvaises langues diront que La TracĂ©e Ă  des « yich dĂ©wo Â». Vous comprenez par lĂ  ; des enfants illĂ©gitimes.

Le quartier TracĂ©e Ă  longtemps accueilli en son sein de nombreux orphelins dans son Claire-Logis. Et oui ! La TracĂ©e est une terre d’accueille.

En 1991, suite Ă  la tempĂȘte Klaus qui avait fait de nombreux dĂ©gĂąt en Martinique. La TracĂ©e accueille les habitant sinistrĂ©s du quartier Vieux-Ponts. 

 

Grande plateau du quartier La Tracée à Trinité

Grande plateau du quartier La Tracée à Trinité

Le Claire-Logis de Tracée

Comme vous le savez, le Claire-Logis est un ensemble de grands bĂątiments qui s’étale sur plusieurs hectares. Le Claire-Logis de TracĂ©e Ă©tait un orphelinat oĂč sĂ©journait des petits Martiniquais sans MANMAN sans PAPA ou en difficultĂ© familiale. Vous voyez. Le Claire-Logis de TracĂ©e a Ă©tĂ© un cocon familial pour ses petits orphelins Martiniquais jusqu’en 1987. L’annĂ©e oĂč elle a dĂ©finitivement fermĂ© ses deux portes. En 1991, se sont les sinistrĂ©s du quartier Vieux-Pont que loge le Claire-Logis pendant 3 ans. Trois annĂ©es de Bonheur pour le quartier TracĂ©e. Leur prĂ©sence nous a Ă©tĂ© bĂ©nĂ©fique dans le quartier.

C’est aussi dans cette annĂ©e lĂ  (1987) que la vie m’a prise et m’a temporairement amenĂ© Ă  quitter La TracĂ©e de ma destinĂ©. Pour aller oĂč me direz-vous ? Pour aller sĂ©journer dans le cĂ©lĂšbre quartier de TrĂ©nelle Ă  Fort-de-France. LĂ , je suis restĂ© 5 ans avant de revenir Ă  la TracĂ©e de ma destinĂ©.

 

Claire-Logis de Tracée Trinité

Claire-Logis de Tracée Trinité

Rivière du quartier La Tracée entre Gros-Morne et Trinité

Rivière du quartier La Tracée entre Gros-Morne et Trinité

La riviÚre de Tracée ou riviÚre de la Manman glo un monument vivant

Elle est belle la riviÚre de Tracée


La riviĂšre de TracĂ©e est un cours d’eau que j’affectionne particuliĂšrement. Je l’ai baptisĂ©e riviĂšre de la « Manman glo Â» (divinitĂ© de l’eau Martiniquaise). Parce que la riviĂšre de TracĂ©e Ă  quelque chose de magique je vous dis. Vous venez et vous verrez que c’est la pure vĂ©ritĂ© que je vous dis lĂ  MesDames zĂ© Messieurs.

J’ai un paquet, un chay de souvenir concernant cette riviĂšre qui a bercĂ© les nuits de mon enfance. J’entendais l’eau de sa riviĂšre couler djouboudoum djouboudoum, djouboudjoum
depuis la maison familiale avant de prendre sommeil sur le grand lit oĂč je dormais Ă  cĂŽtĂ© de mon oncle.

A mon rĂ©veil le matin, c’était la mĂȘme chose. C’est pour vous dire que j’ai cette riviĂšre dans mon cƓur.

Elle coule, elle coule dans mes veines la riviÚre de Tracée. Vous entendez
 djouboudoum djouboudoum, djouboudjoum

Elle est belle la riviÚre de Tracée


J’ai passĂ© mon enfance Ă  jouer au sein de cette riviĂšre comme si je tĂ©tais le sein de ma mĂšre. Cette riviĂšre Ă©tait comme notre « Bonne manman Â», notre mĂšre Ă  nous Tous. J’y ai sautĂ© de pierre en pierre dans cette riviĂšre toute la sainte journĂ©e. Sans me demander si je lui donnais mal au cƓur la riviĂšre.

J’ai pĂȘchĂ© ses Ă©crevisses ou kribich (en crĂ©ole) sans lui demander l’autorisation. J’ai capturĂ© ses lapias (poisson d’eau douce).

J’ai Ă©tĂ© mordu par les ceriques ou syrik (crabe de riviĂšre) . J’ai dĂ©collĂ© les brigos des ses rochers. Et elle ne m’a jamais rien dis la riviĂšre de TracĂ©e, la riviĂšre de la Manman glo.    

Elle est belle la riviÚre de Tracée


Elle est belle la Tracée de ma destiné. Vous voyez.

Les mots du blogger :

La vie au quartier TracĂ©e c’est comme du sucre saucĂ© dans du miel.Je vous invite maintenant Ă  venir y faire un peu de tourisme. Une derniĂšre chose. Seriez-vous Ă©tonnĂ© si vous veniez Ă  TracĂ©e dans les jours Ă  venir ?

 

Merci. MĂšsi an chay ! An lĂłt soley !

© Avril 2016. Tous droits rĂ©servĂ©s.   

© Texte et responsable de publication : Mr David Gagner-Albert 

Contact : lucidesapiens@rocketmail.com / Tel : 0696 92 11 39

Espace pro  |  Editer vos biographies |  Faites un Don  |  Boutique Lucide Sapiens  | La chaĂźne You Tube  | TĂ©lĂ©chargez votre musique | Contactez-moi |

CGU Conditions GĂ©nĂ©rales d’Utilisation du site ©

 
 
 
 

© Lucide Sapiens n° Siret : 504738345RM972

Tag(s) : #Actualité culturelle de Martinique

Partager cet article

Repost 1