Formation informatique de Ti-Sonson en Martinique - Lucide Sapiens Martinique

Formation informatique de Ti-Sonson en Martinique

Formation informatique de Ti-Sonson en Martinique

Formation informatique de Ti-Sonson en Martinique

Histoire véritable

Attention: l’histoire suivante va vous démontrer l’importance d’être formé à l’usage des nouvelles technologies. Sépa lè ou fen ouka mété kannariw an difé dit le proverbe créole Martiniquais ; traduction « ce n’est pas au moment où tu ressens la faim que tu mets ton repas au feu. Il est important de prendre les devants avant que les devants vous prennent. La prévision est un bon remède. Vous allez lire l’histoire de Ti-Sonson et prendre la bonne résolution pour éviter de commettre les mêmes erreurs que lui.

Comment le Martiniquais Ti-Sonson a-t-il réussi à se former en informatique facilement ? (Il ne connaissait rien en informatique)

Il était entré dans ce lieu pour la première fois de sa vie. Ti-Sonson* était arrivé devant l’appareil que lui avait indiqué le responsable de la cyberbase. Doucement, aussi léger que du coton de fromager, il s’était mis assis devant l’ordinateur avec une certaine méfiance. La première chose que Ti-Sonson avait vue était son visage. Le reflet de son visage barbu dans l’écran de l’ordinateur. Puis il avait baissé ses deux yeux marrons clairs comme un titiri (petit poisson d’eau douce). Les deux yeux de Ti-Sonson étaient tombés comme une mangue bassignac sur ce qu’il ignorait s’appeler un clavier. Le tas de boutons l’avait immédiatement impressionné. Des chiffres, des lettres, des symboles partout. La tête de Ti-Sonson avait gonflé comme un fruit à pain en voyant ce tas de « machin » sous ses yeux.

 

Puis, il avait repéré dans un coin du bureau une grosse boîte noire illuminée comme les bêtes à feux (lucioles) qui éclairaient son jardin créole la nuit. Telles des cordes d’igname, des fils électriques de toutes les couleurs sortaient du ventre de la grosse boîte noires pour aller se planter là où le regard de Ti-Sonson n’avait plus de portée. Ti-Sonson avait avalé sa salive au goulot en voyant l’unité centrale. Il avait de nouveau jeté un regard rapide sur l’écran, le clavier et l’unité centrale. Puis il avait dit dans son cœur.

 

- Bondjé saki la-a ? (Bon Dieu qu’est-ce que c’est ?) Koumanniè yoka sévi sa ? (Comment marche cette chose ?)

La seule chose dont il était assuré pas peut être, c’est que ce n’était pas un dorlis. Ti-Sonson était un petit agriculteur du quartier La Tracée à Trinité. Ti-Sonson ne s’était jamais retrouvé assis devant un ordinateur. Il n’avait pas l’habitude de ces choses là. Les ordinateurs étaient pour lui des appareils pour les jeunes.

- Sé bagay lajénès kila ! (Ce sont des choses pour les jeunes.) Comme il le répétait si souvent.

Et pourtant, ce jour là, Ti-Sonson était venu faire une chose dont il n’avait jamais pensé faire. Il avait entendu parlé de ça depuis nani nannan ; longtemps. Les journaux, la télévision, la radio et radio bois patate avaient tous relayées l’information. Mais pour Ti-Sonson, c’était juste des paroles de makrel, des paroles z’inutiles comme d’habitude. Mr Ti-Sonson était venu déclarer ses impôts sur internet pour la première fois. Voici ce qu’il était venu faire dans la cyberbase. C’était devenu obligatoire.

La cacarel, l’envie d’aller aux toilettes avait pris Ti-Sonson devant cette chose que l’on appelait ordinateur. Ti-Sonson n’était pas formé à l’usage d’un ordinateur pour les besoins de la vie quotidienne. Il ne savait même pas utiliser un clavier pour écrire « B A BA jou baré ». C’est pour vous dire. Ti-Sonson était pris au piège. Il avait dit dans son cœur.

- Bondjé édé mwen ! (Bon dieu aidez-moi !)

Annonce : Comment parler le créole Martiniquais ? Une méthode simple, rapide et efficace pour apprendre les bases du créole Martinique. En téléchargement

Mais il avait oublié que le BON DIEU n’aimait pas les idiots. Les personnes qui s’infligeait de l’ignorance à elles-mêmes. Immédiatement, il avait pris conscience qu’il devait s’aider pour que le BON DIEU vienne à son secours. Ti-Sonson était sorti de la cyberbase à pas de mangouste ; sans se faire remarquer. De peur qu’on lui pose une question et ne sache que répondre.

Il était revenu sur sa propriété à La Tracée. Descendit de son véhicule 4x4. Ouvrit la porte de sa maison. Il s’était mis assis sur sa véranda avec un verre de punch à la main. Et là, il s’était à calculer, réfléchir. Katjil fèt avan la pay dit le proberbe créole ; traduction « Il faut réfléchir avant d’agir ».

- Gran nonm paka wont ! (Les hommes de mon âge n’ont jamais honte). Il avait hélé avec force. Ti-Sonson venait par cette affirmation de prendre la décision de se former à l’usage d’un ordinateur.

Dans sa tête, il voyait déjà défiler les images de tous ce qu’il aurait réussi à faire s’il savait maîtriser un ordinateur. Vous voyez. C’est pour vous dire.

Alors Ti-Sonson s’était levé de sa chaise en mahogany. Pris son annuaire et chercha un bon formateur pour lui apprendre à utiliser un ordinateur pour ses besoins quotidiens. Ti-Sonson avait contacté Mr David GAGNER-ALBERT formateur en informatique, blogger conseil et fondateur de Lucide Sapiens Martinique.

Après quelques heurs de cours seulement, Ti-Sonson était capable de prendre son avenir informatique en main. Après quelques heures de cours seulement, il était capable de se mettre assis derrière un ordinateur : de l’allumer, taper un texte sur WORD, l’enregistrer, l’imprimer comme si il l’avait toujours fait dans sa vie.

Ti-Sonson avait aussi découvert « internet » et ses nombreux usages qui facilitent la vie quotidienne.

Finalement, il était retourné à la cyberbase après une bonne formation avec Mr David GAGNER-ALBERT et avait déclarer ses impôts en ligne comme si il avait toujours fait ça. Ce fut un véritable succès pour Ti-Sonson.

L’informatique était entrée dans la vie de Mr Ti-Sonson et ne l’avait plus jamais quitté. For de son succès en informatique après cette bonne formation, il avait décidé d’informatiser son exploitation agricole du quartier LaTracée. Les personnes de l’entourage de Ti-Sonson avaient crié sur ça en voyant son évolution social et professionnelle grâce à sa capacité à maîtriser les nouvelles technologies à son âge. Rien n’est impossible et Ti-Sonson l’avait prouvé en relevant le défi.

 

Vous aussi vous pouvez faire comme Ti-Sonson. Vous voulez faire comme Ti-Sonson contact : 0696 92 11 39 / MAIL : lucidesapiens@rocketmail.com / Formation à domicile en Martinique ou hors de la Martinique sur demande. 

© Mai 2016. Lucide Sapiens Martinique. Tous droits réservé.

© Texte by David Gagner-Albert

Tel : 0696 92 11 39 

Mail : lucidesapiens@rocketmail.com

 

 

© Lucide Sapiens Martinique est une entreprise de formation informatique et culturelle. EIRL n° Siret 50473234500041 APE : 5559B

Partager cet article

Repost 2
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article


☛ Je veux GAGNER de l'Argent. J'ouvrez un compte GRATUITEMENT. Cliquez !

☛Boutique Digitale