⛔ Interdiction de parler le créole à la Martinique. Pourquoi ?

⛔ Interdiction de parler le créole à la Martinique. Pourquoi ?

david gagner-albert« Caroline était sortie de l’école comme à son habitude. Elle entra toute joyeuse dans la maison. Sa manman était en train de faire le soupé quand elle avait pénétré dans la cuisine pour lui dire bonsoir. Madame Alphonsine voulait que sa fille devienne un jour ce qu’elle n’avait pas réussi à être. Je veux dire « ☛ FONCTIONNAIRE ». La manman de Caroline voulait qu’elle soit ☛ fonctionnaire. Et pour ça, il fallait selon elle, bien parler le français. C’est aussi pour cette raison qu’elle envoyait sa fille unique à l’école.

Mais Caroline aimait parler le créole comme les mouches à miel aiment le sirop. La jeune fille disait que quand elle parlait ou entendait une chanson en créole qu’elle ressentait mieux les mots. Que ☛ les mots d’amour en créole faisaient mieux tomber cœur. Alors quand Caroline était dans la cours de récréation avec ses amis, elle parlait un créole gras et épais toute la journée. Ce vendredi soir là, Caroline n’avait pas fait ni une ni deux. Elle s’était adressée à sa manman en créole comme si elle était avec ses copines dans la cours de l’école.

- Manman kisa ou fè pou manjé ô swè ya ? (Maman qu’a tu fais pour repas ce soir ?)

Caroline était toute souriante. Mme Alphonsine avait écarquillé les deux pupilles vertes de ses yeux de chabine. Puis elle avait répondu à sa fille.

- Ti manmay ba mwen ou ka palé kréyol kon sa ? Man sé kanmarad ou ? (Jeune fille c’est à moi que tu t’adresses en créole ? Suis-je ta camarade ? )

En moins de 30 secondes, Caroline avait vu la main de sa manman tomber sur son visage comme un☛ mango bassignac arrivée à maturité. Caroline avait reçu une sacrée gifle parce qu’elle avait parlé créole. Je vais vous dire pourquoi ?

Bonjour ! Bonjou tout moun ! Bonjour à tous. Je suis ☛David GAGNER-ALBERT. Je suis blogger, spécialisé dans la ☛formation culturelle Martiniquaise et je suis aussi formateur en informatique. Aujourd’hui, je vais répondre à une question que vous vous poser certainement depuis longtemps ; depuis nani nannan. Vous savez, il y a un temps, au temps où le diable était encore un jeune garçon ; antan djab té ti-gason, il y avait un phénomène étrange en Martinique. Un paradoxe extraordinaire. Les Martiniquais sont créolophones et pourtant, il fut une époque où parler créole à la Martinique était mal vue…Vous voulez en savoir plus, je vous laisse écouter la vidéo de la tête aux pieds…

Voilà ! J’espère avoir répondu à la question que vous vous posiez depuis nani nanan ; longtemps. J’espère vous avoir éclairé comme les bêtes à feu éclairent les nuits de mon pays.

Mèsi an chay ! Merci beaucoup ! "

© Février 2017. Texte et vidéo b@y David GAGNER-ALBERT pour Lucide Sapiens Martinique.

📞 Vous pouvez obtenir les droits d'exploitation de cette vidéo sur demande. 

 

© Lucide Sapiens Martinique est une entreprise de formation en informatique et de formation à la culture Martiniquaise. Siret n° 504 738 345 00041 APE 5559B Tel : 0696 92 11 39 Mail : lucidesapiens@rocketmail 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article