Actualité artistique Martinique | Edité le 4 décembre 2013 | article précédent | Proposition Cciale

Exposition CES AIRES à la villa Chanteclerc

  

L’exposition CES AIRES RENCONTRE D’ART a débuté le vendredi 29 novembre 2013 par un  vernissage qui s’est déroulé comme prévu à la villa Chanteclerc. ( Reprise de l'exposition du 9 jusqu'au 12 décembre 2013Le vernissage a commencé sur les coups de 20 heures avec un discours de Jocelyn Régina et de la plasticienne Patricia Donatien-Yssa.

La population qui s’est déplacée en masse a été invité à participer à la première partie du show performatif  d’Habdaphaï. L’objectif étant de parler d’une seule voix. Chaque personne devait dire à haute voix la phrase écrite sur le petit billet remis à cette occasion. Les invités  ont joué le jeu.  

ces-aires-rencontre-art

La performance d’Hadaphaï s’est ensuite terminée par la dénonciation du problème de la reconnaissance des artistes à la Martinique. 

 habdaphai-rencontre-art

Extrait : Nos faiseurs d’art «  Lard…

L’art ne peut pas bouger en Martinique car il y a trop d’artiste billet qui meurent de faim….L’art n’a jamais été une pratique du simplement Moi mais du Nous…L’art permet d’utiliser les énergies créatrices et de réflexions pour nourrir l’idée de Lakou, esprit d’entraide et de respect dans l’espace de vie, notre humanité.

Etat de lieu, on amuse la galerie…Avant l’art servait au peuple ou apportait un soupçon de beauté, maintenant il sert aux Hommes du pouvoir au voleur de projets artistiques pour enfermer l’artiste dans un nuage flou. Fabriquer pour casser toute émancipation. Le silence incrédule est appliqué sous forme de bâton pour empêcher à l’artiste Martiniquais d’évoluer et de faire évoluer les idées. 

Nous sommes dans une forme d’enfermement esthétique et de consommation.  Ne pas déranger ou se prononcer, beaucoup d’artistes ou assimilés, en Martinique sont sans engagement, vides et se sont eux qui envahissent les institutions, les médias.

De ce fait la médiocrité endogène a pris le service de monstration, le démantèlement des sacrifices d’éducation artistiques participatif et des créations artistiques individuelles replongent dans le néant des années soixante, soixante dix ou l’homme Martiniquais devait survivre de son souvenir de l’amiral Robert.

La domination des écuries, le pouvoir de l’argent, participent aux gâchis qui tue les atouts pour un développement culturel artistique et intellectuel…

Comme dit si bien un écrivain d’ici, nous sommes dans un pays dominé par l’ego et l’individualisme affamé, en un mot pourquoi le peuple Martiniquais est-il en errance…?       

Maintenant, la colonisation n’a pas de couleur, elle est nous-mêmes.

En affamant les artistes, en les empêchant de s’exprimer, on coupe les libertés, on les enferme dans une forme de médiocrité…"

 

Habdaphaï 2013 

Ci-dessous : L'interieur de la villa Chanteclerc s'est transformé en galerie d'art contemporain 

cesaire-exposition-chanteclerc-2013

habdaphai-exposition-villa-chanteclerc-martinique

expo-cesaire-villa-chanteclerc

alexandre-audel-exposition-cesaire

Ci-dessous ⬇ : l'artiste-potier Martiniquais Alexandre Audel ( à droite )  et Ronel ( à gauche)  un invité de Haïti 

alexandre-audel-artiste-potier-martinique

En bas  ⬇ : l'artiste BAMBOUMAN  a assuré l'ambiance musicale ré la prestation musicale. e musique remplie de divers soritésqu'il qualifie de bambou-music. 

bambouman-martinique

Ci-dessous ⬇ : l'artiste-photographe Henri Vigana pose devant  ses oeuvres.  

henri-vigana

jean-michel-boulange

patricia-donatien-yssa-cesaire

Ci-dessus ⬆ : Une oeuvre de la plasticienne Patricia Donatien-Yssa  

 

Mise en ligne : Mr David Gagner-Albert 

Mise en ligne le 4 décember 2013

 📞 lucidesapiens@rocketmail.com 

Espace pro  |  Editer vos biographies |  Faites un Don  |  Boutique Lucide Sapiens | La chaîne You Tube  | Téléchargez votre musique | Contactez-moi |

CGU Conditions Générales d’Utilisation du site ©

© Lucide Sapiens n° Siret : 504738345RM972

Tag(s) : #actualité artistique

Partager cet article

Repost 1