La cascade de Trénelle-Citron à Fort-de-France, Martinique

 

Actualité patrimoniale Martinique | Édité le 10 juillet 2014 | article précédent | Propsition Cciale

 

cascade-trenelle-citron-fort-de-france

 

La Cascade de Trénelle-Citron à Fort-de-France

 

Yé krik, Yé krak ! Est-ce que la web-cour dort ?

La Martinique est un pays dont la nature possède de nombreux atouts. Et parmi ces nombreuses merveilles sources, se trouve une très belle cascade au cÅ“ur du quartier Trénelle-Citron. Ti-Sonson qui est un Martiniquais qui vit et aime son pays va vous aider à mieux connaître ce lieu ref. Voir qui est  Ti-Sonson âž¡, article. C’est Ti-Sonson qui donne la voix.

Suivez le :

barre-de-direction-lucide-sapiens

 

Vous : Bonjou Ti-Sonson ! (Bonjour Ti-Sonson)

Ti-Sonson : Byen bonjou tout moun Matinik èk toupatou ! (Bonjour tout le monde en Martinique et partout ailleurs) Réf. âž¡ Comment parler le créole Martiniquais.

 

Vous : Mr Ti-Sonson, qu’est-ce que la cascade de Trénelle-Citron en Martinique ? Et où se trouve cette cascade ?

 

Ti-Sonson :   La cascade de Trénelle-Citron est un lieu où se trouve une chute d’eau au cÅ“ur d’un quartier populaire appelé Trénelle-Citron. Tu regardes attentivement mes photographies et tu verras que l’endroit y est très agréable.

 

Vous : Tu peux le dire Ti-Sonson ! C’est ce que je vois là.

cascade-trenelle-citron

â›” Photo soumise aux droits d'auteur / Défense de prendre sans demander 

 

Ti-Sonson : Et tu n’as pas encore tout vu ! Mais pour ça il faut que tu viennes.

 

Vous : Et qu’est-ce qui fait la particularité de la cascade de Trénelle-Citron ?

Quelle est son histoire ? Dis-moi Ti-Sonson !

 

Ti-Sonson : La particularité de la cascade de Trénelle-Citron, c’est qu’elle se trouve au beau mitan d’un quartier peuplé par des milliers de personnes.  Tu vois ! Quand tu visites la cascade de Trénelle-Citron, tu devras surtout garder à l’esprit que tu es à Fort-de-France. Tu n’es pas à la campagne, mais cette cascade et sa chute d'eau situées au cÅ“ur du quartier donne vraiment le sentiment d’être à la campagne où dans une forêt. Le quartier est coupé par cette chute d’eau qui met un terme à la ville. C’est comme si c’était la cascade qui dictait sa Loi.

 

C’est comme si la cascade de Trénelle-Citron voulait sans cesse nous rappeler que la Nature à aussi sa place.  Moi Ti-Sonson, je trouve que c’est ça qui fait la particularité du lieu. Quand tu te trouves à cet endroit, tu sors immédiatement du cadre de la ville et  de tous le stresse qu’elle peut générer. La cascade de Trénelle-Citron c’est la nature au sein de la ville.  

 

Vous : Et quelle est l’histoire de la cascade de Trénelle-Citron ?

 

Ti-Sonson : Le quartier Trénelle-Citron a été construit par des pauvres familles qui sortaient des campagnes dans les années 50, la chute d’eau servait de source.  C’est là que les familles du quartier se ravitaillaient en eau. Et c’est aussi là que les mamans-créoles faisaient la lessive pour leurs z’enfants. Mais il y a de cela très très longtemps, bien avant l’eau-courante à la maison, l’internet, FACEBOOK, TWITTER, YOU TUBE et les autres…..

 

Vous : (Rire)

Ti-Sonson : (Rire)

 

barre-de-direction-lucide-sapiens

 

chute-eau-fort-de-france-martinique

â›” Photo soumise aux droits d'auteur / Défense de prendre sans demander 

barre-de-direction-lucide-sapiens

Suite....

 

Vous : As-tu une anecdote à me raconter  à propos de la cascade de Trénelle-Citron ?

 

Ti-Sonson hausse les sourcils. Ses cocos yeux s’ouvrent comme deux graines de quénnette. Puis il continue.  

 

Ti-Sonson : Je me souviens que quand nous étions enfants, que nous passions toutes nos saintes journées dans la rivière. Un soir vers dix heures du soir, nous avons échappé à la vigilance de nos parents pour aller prendre un bain de plus à la cascade. Ce soir là, nous étions cinq comme les cinq doigts de la main.

 

Ti-Sonson reste silencieux. Vous voyez et ressentez combien l’homme est troublé.

 

Ti-Sonson : Nous étions en train de chahuter dans l’eau quand  soudain Ti-Fèfène le neveu de Bèk-En-Or s’était mis à crier ; « gadé djablès la, regardez une diablesse Â» Ref. Article La diablesse personnage....  

Il avait  vu une grande dame vêtue de blanc debout à quelques mètres plus loin.  Nous n’avions pas eu le temps de prendre nos vêtements. Nous sommes sortis de l’eau froide et nous avons pris la rivière pour une savane. Nous avons tellement courus ce soir là qu’il nous avait semblé faire le tour de la Martinique.

Nous sommes  arrivés toutou-nu chez nous. (Rire) Et ce soir là, des cris et des pleurent avaient résonné dans tous le quartier  de Trénelle-Citron. Nos papas et nos mamans nous avaient donné une volé (fessé) de bois balata. J’entends toujours les coups de bâton résonner sur mon derrière comme sur un tambour bélè.  Et je ressens la douleur  comme si c’était hier soir.

 

Vous : (Rire)

Ti-Sonson : (Rire)

barre-de-direction-lucide-sapiens

 

Vous : Je te remercie Ti-Sonson pour ces informations sur la cascade de Trénelle-Citron.

 

Ti-Sonson : C’est moi qui te remercie de prendre soin de ton patrimoine et de ta culture. Et invites tes amis à venir voir ce lieu féérique. Merci ! Mèsi an chay ! An lót soley ! Réf. Article âž¡ Le livre des expressions créoles martiniquaises

 

Vous : Merci ! An lót soley Ti-Sonson ! Au revoir !

© Texte : David Gagner-Albert pour Lucide Sapiens. Tous droits réservés. 

barre-de-direction-lucide-sapiens

Ci-dessous : une vue partielle du quartier Citron. 

quartier-trenelle-citron-martinique

 

barre-de-direction-lucide-sapiens

 

Editeur :  David Gagner-Albert 

â›” Photographies soumises aux droits d'auteurs. Télévisisons, presse, éditeur... Utilisation des images sur demande. 

📞 lucidesapiens@rocketmail.com

Espace pro  |  Editer vos biographies |  Faites un Don  |  Boutique Lucide Sapiens  | La chaîne You Tube  | Téléchargez votre musique | Contactez-moi |

CGU Conditions Générales d’Utilisation du site ©

© Lucide Sapiens n° Siret : 504738345RM972

Partager cet article

Repost 2

Commenter cet article